user

FORUM GÉNÉRATIONS DE LA SHOAH : LA JEUNESSE EN FORCE !

PARTAGER

C’était l’événement intergénérationnel ne pas manquer ! Organisé du 2 au 4 février, à l’initiative de nombreuses associations dont Passerelles* et coordonné par le Mémorial de la Shoah, le Forum Générations de la Shoah a fait carton plein. Pour l’occasion, des jeunes motivés s’étaient engagés auprès des équipes organisatrices afin de rendre ce forum unique.  

Retour sur cet espace-temps, réunissant rescapés de la Shoah, enfants de déportés et ces jeunes témoins de témoins. 

 

Une quarantaine de jeunes issus d’associations de jeunesse fédérées par NOÉ ont participé au Forum des Générations qui s’est déroulé au Mémorial de la Shoah à Paris. Prendre par la main des rescapés, les accompagner, les écouter témoigner, et partager un moment intime de leur vie…  “Telle fut leur mission dont ils s’acquittèrent avec une exemplaire implication”, témoigne Alix Soussan, en charge du tutorat des volontaires en service civique au sein du département jeunesse du Fonds Social Juif unifié. Deux jours durant, une vingtaine de volontaires et jeunes bénévoles des mouvements de jeunesse ont donné de leur temps pour accueillir et prendre en charge les 600 participants.  

« Témoigner, accompagner, écouter, transmettre. C’était l’objectif de cet événement » déclare Alix Soussan de l’Action Jeunesse, en charge des jeunes rassemblés sous la bannière NOÉ.
« En participant à ce forum, nos jeunes ont été au plus proche des rescapés et descendants de la Shoah. Ces moments uniques qu’ils ont partagé avec eux ne se racontent pas dans les livres, ils se vivent. »    

Venant de tous horizons (France, Allemagne, Belgique, Angleterre, Israël, Etats-Unis) des survivants de la Shoah, des enfants cachés, des combattants, des Justes de France et leurs descendants ont débattu lors d’ateliers et conférences. « Lutter contre l’antisémitisme contemporain », « Les héritiers de la mémoire héroïque », « Sur les traces de mon histoire familiale »… Autant de thématiques d’importance traitées par les intervenants, modérateurs et rapporteurs d’associations (OSE, OPEJ, CRIF, FMS, UEJF, LICRA…) qui animaient les débats. Notons notamment la présence de Serge Klarsfeld (président de l’association FFDJF – Filles et Fils de Déportés Juifs de France) intervenant lors de la table ronde sur les lieux de mémoire : « Les lieux de mémoire sont-ils les gardiens de la mémoire de nos parents ? » ou encore Boris Cyrulnik, célèbre neuropsychiatre français. 

« Dans un contexte de recrue des actes antisémites (NDLR : Le Ministère de l’Intérieur vient de déclarer que les actes antisémites ont augmenté de 74% en un an), il est essentiel pour les jeunes d’entendre ces témoignages. Bientôt les survivants ne seront plus là. Notre rôle aujourd’hui est de s’informer, d’apprendre au maximum pour pouvoir un jour transmettre à notre tour » poursuit Elias Garzon, responsable de la branche jeunesse  Noam du  mouvement Massorti, et nouvellement membre du GIC Jeunesse. 

Ce forum a également permis aux jeunes de développer un argumentaire de qualité leur permettant de répondre aux attaques quotidiennes dont certains sont victimes. « Être présent à ce forum est une expérience unique et touchante. Nous sommes en lien direct avec des personnes qui ont vécu l’impensable. Grâce à ce séminaire, j’ai aussi appris beaucoup d’éléments contextuels qui me serviront par la suite. »  s’exclame  Anaëlle Dayan, en service civique au DEJJ« Nous développons ainsi une arme pour nous défendre : la connaissance ! » 

La transmission de la mémoire de la Shoah est plus que jamais un sujet essentiel. Pour preuve, une deuxième saison de la série documentaire Les Derniers de Sophie Nahum (à chaque épisode un rescapé des camps de concentration raconte la guerre, la vie après la transmission et le monde actuel) est en cours de réalisation.  

Un immense bravo aux organisateurs et militants qui ont travaillé depuis plus d’un an sur ce projet et l’ont rendu mémorable. Vu le succès rencontré lors du Forum Générations de la Shoah, une prochaine édition devrait voir le jour. NOÉ sera bien évidemment présent.   

* Programme du  Fonds Social Juif Unifié  dédié à l’écoute, l’orientation et l’aide aux survivants de la Shoah. 

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ