user

LE LABEL NOÉ DES COLOS RENFORCÉES À L’HEURE DU COVID

PARTAGER

Article mis à jour le 10/06/2020

Depuis 70 ans, le Fonds Social Juif Unifié (FSJU) soutient puissamment le secteur de l’éducation informelle et le dynamisme des séjours de la Communauté pour aider les enfants à grandir, se construire et devenir les citoyens de demain ! En revitalisant le label NOÉ à l’approche des colos de l’été, le FSJU garantit un standard sécuritaire et pédagogique de qualité des organismes proposant des séjours pour enfants et adolescents.

Le département jeunesse du FSJU qui gère au quotidien la relation avec les mouvements de jeunesse, associations jeunes adultes – étudiantes, et les subventionne en contribuant à la modernisation de leur plateforme éducative et programmatique, fédère également un large panel d’associations qui mettent en place chaque année des séjours de vacances ou accueils de loisirs destinés aux enfants et adolescents.

Or, depuis une vingtaine d’années, dans le paysage communautaire et celui de l’animation socio-culturelle, de nombreux acteurs sont apparus qui proposent des formules traditionnelles ou spécifiques, allant du simple accueil collectif de mineurs (ACM dans le jargon de la profession), ou micro-centre à la colonie ultra-thématique, en passant par les séjours à l’étranger dans des formats « clubs » dont les promesses à la carte varient du « pur kiff » aux activités en plein air « décoiffantes » sans oublier : « une vie juive intense » (sic).

Logo du Label NOÉ ci-dessus

Cette modification sociologique profonde de la consommation du temps libre par des familles qui cherchent à offrir, en priorité, à leur progéniture un espace-temps préservé et sécurisant à tous points de vue, a lourdement impacté les habitudes. Conjugué à des réformes réglementaires, qui obligent les organisateurs à respecter des normes d’encadrement de plus en plus drastiques, et à répondre d’une démarche de qualité, sujette à évaluation régulière (inspection par les agents évaluateurs du Ministère de l’Éducation et de la Jeunesse ), ce nouveau contexte nous a conduits à renforcer notre veille auprès des organismes adhérents du Fonds Social Juif Unifié, et de toutes les structures associatives qui souhaitent contracter avec nous dans un esprit de confiance et de transparence.

Afin de garantir une qualité éducative et pédagogique dans ces structures et s’assurer de leur bon fonctionnement, l’Action jeunesse du FSJU a décidé de se doter, en 2016, d’une Charte fédératrice de responsabilité qui recense une trentaine de critères qualitatifs et de fonctionnement, régulièrement actualisée au regard des bouleversements réglementaires, ou des attentes des parents et aspirations des enfants, et à laquelle les organisateurs sont libres d’adhérer.

Il ne s’agit pas au sens le plus contraignant d’une démarche de type « ISO… » empêchant tel ou tel « mauvais élève » d’exercer, car seules l’autorité publique en a la compétence, mais bien de proposer un cadre référentiel qui synthétise les exigences des Ministères concernés, de la DDCS, voire de la CAF, afin d’assurer à l’administration française, aux familles et prescripteurs, les cadres d’un fonctionnement optimal et déontologique permettant de fixer des règles du vivre-ensemble et d’une sécurité affective et physique optimale.

Les parents peuvent ainsi choisir en toute connaissance de cause leurs séjours et orienter leurs enfants vers des organismes sérieux et contrôlés par nos soins tous les  ans.

Une commission d’évaluation, composée d’acteurs historiques de l’Éducation Populaire, de mouvements de jeunesse, de professionnels de l’éducation et d’élus du FSJU se prononcent pour chacune des demandes d’adhésion. Les nouveaux organismes qui requièrent un temps d’observation nécessaire à leur viabilité peuvent bénéficier d’un label probatoire d’un an (signalé par une astérisque dans la liste qui suit).

Les équipes de la Direction Jeunesse et de l’Action sociale entretiennent une relation permanente avec les structures adhérentes qui leur font remonter l’ensemble des projets pédagogiques, taux d’encadrement et autres éléments statutaires pour un suivi normatif. Et dans une dynamique de proximité, celles-ci prennent même le pouls sur place de la bonne conduite des séjours, en se rendant, à l’invitation des directeurs de colos et de centres aérés, sur les lieux des centres, afin de dialoguer avec les directeurs et les équipes pédagogiques, évaluant ainsi les indicateurs de suivi favorables à l’épanouissement et au bien-être du jeune en colo et centre aéré.

Les critères spécifiques : 

La Charte fédératrice de responsabilité sous-tend les conditions d’attribution du label, garantissant un standard de qualité au sein des ACM (Accueils Collectifs de Mineurs avec ou sans hébergement) pour des structures obligatoirement adhérentes du Fonds Social juif Unifié.

Des règles permettent ainsi aux enfants et aux jeunes de passer des vacances en pratiquant des activités variées dans un milieu adapté à leurs besoins et envies. Les structures de jeunesse assurent aux familles d’inscrire leurs enfants dans un cadre sécurisant.

Soucieux d’assumer leurs responsabilités et de garantir au mieux une prise en charge de qualité, les organismes de vacances, s’engagent ainsi auprès du FSJU à promouvoir et à respecter les principes suivants, dans le respect des lois, de la réglementation et des règles en vigueur.

La charte garantit prioritairement :

  • Le bon fonctionnement des ACM (Accueils Collectifs de Mineurs) avec ou sans hébergement.
  • Un encadrement optimal assurant la sécurité physique et affective de l’enfant.
  • La capacité des structures à proposer des contenus identitaires juifs et citoyens de qualité dans le respect de chacun.

 

Critères généraux :

  • Concevoir un plan de formation adapté avec une approche conséquente et pertinente des contenus identitaires et républicains pour les équipes d’animation, a minima 4 séminaires d’identité juive et citoyenne.
  • Définir clairement avec les équipes d’animation les objectifs pédagogiques des séjours, l’organisation de la vie collective et des activités, les conditions de vie et les modes d’intervention.
  • Prendre en compte les diversités des publics (sociales, culturelles, vie juive, situations de handicap…).
  • Impliquer progressivement les enfants et les jeunes dans le choix et la mise en œuvre des activités et la vie collective (l’enfant est pleinement co-acteur de ses vacances !).
  • Faciliter l’accès à ces séjours par la recherche de financements pour les publics démunis (bourses octroyées par l’organisme lui-même, CAF, CASI, lien avec les services sociaux du FJSU : Réseau Ezra…).
  • Jouer un rôle actif dans leur environnement (social, économique, et culturel).
  • Organiser une vie collective permettant aux participants de développer leur autonomie, leur sens des responsabilités et leur capacité à vivre à plusieurs.
  • Garantir la qualité de vie, notamment dans les domaines de la vie quotidienne : l’alimentation, la santé, l’hygiène, le rythme de vie, etc.
  • Assurer la sécurité psychique et physique des participants en respectant les règles en rigueur.
  • Se faire également former deux fois par an par le SPCJ sur les aspects spécifiques liés à la sécurité des groupes (départ en train, vigilance, exercices de confinement, …).

 

COMMUNIQUÉ SPÉCIAL  Covid-19 : protocole sanitaire des ACM avec ou sans hébergement.

La crise inédite du Covid-19 que nous traversons demande une réorganisation des colos et centres aérés dans une configuration qui prend en compte les protocoles sanitaires spécifiques aux séjours pour mineurs.

À l’approche de l’été, nous souhaitons être aux côtés des organisateurs de vacances, afin qu’ils accueillent sereinement vos enfants. À travers son label, le programme NOÉ  se veut rassurant et propose dans sa Charte de qualité augmentée du référentiel sanitaire, un cadre adopté par une vingtaine d’organismes labellisés NOÉ (voir liste ci-dessous).

Lire le communiqué

Les organisateurs s’engagent ainsi, en toute transparence et en liaison constante  avec le FSJU, à respecter l’ensemble des mesures, tout en gardant leur état d’esprit et leur contrat de socialisation, pour offrir des vacances protectrices et épanouissantes.

La santé et la sécurité de vos enfants sont notre bien commun le plus précieux !

Comme tous les centres déclarés auprès des services idoines du Ministère de l’Éducation et de la Jeunesse, les organismes labellisés NOÉ s’engagent à appliquer strictement le cadre sanitaire et se tiennent prêts à faire évoluer leurs pratiques en aménageant leurs activités, en redoublant d’inventivité et de volontarisme pour accueillir les enfants dans des conditions optimales de sécurité et de plaisir.

Pour cette saison particulière sous haute surveillance sont ainsi mis en place  :

  1. Une vigilance sanitaire renforcée : intensification du nettoyage, aménagement des locaux pour un accueil sécurisé des enfants, respect des gestes barrières, suivi du protocole sanitaire gouvernemental officialisé le 22 juin, conduites à tenir lors d’un cas suspect ou avéré de Covid…
  2. Une formation spécifique des encadrants et des personnels : webinaires en partenariat avec l’OFAC (Organisme de formation) et l’AMIF (Association des Médecins Israélites de France), implication plus importante de l’assistant sanitaire (véritable référent Covid du séjour), procédures concernant les relations avec l’extérieur.
  3. Une mise à disposition, dans le cadre des normes ministérielles, de kits sanitaires : masques, solutions hydro-alcooliques, matériel spécifique…
  4. Une vie quotidienne qui maintient  le vivre-ensemble en prenant en compte les mesures protectrices : une restauration adaptée, une signalétique prévention ludique, des jeux créatifs en petits groupes, des temps éducatifs co-construits entre jeunes et animateurs, un dialogue citoyen avec les ados …
  5. Une vie juive de qualité qui permet à chacun de vivre son identité de manière apaisée, dans des modalités préservant l’envie de communier et les règles barrières.
  6. Des activités sportives et de loisirs collectifs  repensées pour tenir compte des réglementations en vigueur et donner du plaisir à chaque enfant.
  7. Une coordination des organismes labellisés pendant tout l’été via une cellule d’urgence qui assure auprès des professionnels et éducateurs une assistance sanitaire, logistique, psychologique et réglementaire.
  8. Une information régulière en direction des parents, pour les associer à cette mise en place inédite, en les invitant à une confiance mutuelle et à une reconnaissance du savoir-faire des organisateurs.
  9. Des bourses octroyées sur dossier aux familles qui en ont besoin pour favoriser la participation de chaque enfant ou jeune, et leur permettre, le temps d’un séjour, de profiter d’une nécessaire respiration !

Lire le communiqué 

Retrouvez l’article de Philippe Lévy, directeur de l’Action Jeunesse publié dans Actualité Juive sur les dispositifs santitaires et les adaptations pédagogiques pensés pour les séjours de cet été.

Retrouvez ici les principales mesures du protocole sanitaire résumées par le Journal de l’Animationhttps://www.jdanimation.fr/actualites/quelles-conditions-sanitaires-pour-organiser-une-colo-cet-ete

Seules les structures labellisées sont éligibles aux bourses du FSJU !

Fidèle à sa vocation première de solidarité, le FSJU octroie historiquement des bourses aux familles les plus défavorisées afin de leur permettre d’envoyer leurs enfants dans les séjours de la communauté. Été comme hiver, les vacances sont un droit et les colos représentent un temps fort de socialisation indispensable à l’épanouissement du jeune juif dans la Cité. Les enfants s’y forgent le goût des autres, dans une relation de fraternité à nulle autre pareille, et s’y épanouissent au contact d’éducateurs qui les font grandir et les responsabilisent, dans une relation qui privilégie l’écoute et la disponibilité.

Les bourses FSJU constituent des aides précieuses pour les familles. Leur montant gradué calculé en fonction des revenus et du quotient familial assure une équité de traitement. Outres les bourses à caractère social destinées aux familles les plus modeste, les bourses NOÉ s’adressent quant à elles aux enfants primo-accédants qui découvrent pour la première fois les séjours de la communauté. Souvent issus des classes moyennes, ces jeunes n’étaient éligibles à aucune aide ou subvention. En découvrant ces séjours de qualité, ils accèdent ainsi à l’offre éducative riche et variée de la Communauté organisée et se voient fidélisés par des organismes qui placent au cœur de leur mission l’accueil  des enfants  en communiquant sur leur projet éducatif auprès des parents et de l’ensemble des acteurs concernés par le centre.

Les bourses du département social, et celles octroyées par NOÉ, lesquelles représentent en cumulé un effort conséquent de l’institution (près de 135 000 € par an) garantissent de façon homogène depuis ces dix dernières années une fréquentation constante dans les accueils de loisirs et centres de vacances, – alors que celle-ci a tendance à baisser dans les structures publiques -, et favorisent surtout une mixité sociale chère à nos valeurs et à la qualité de notre réseau éducatif.

Seules les structures labellisées par le Fonds Social Juif Unifié bénéficient de ce mécanisme des bourses sur dossier. Les parents peuvent les demander directement auprès de l’organisme choisi (labellisé NOÉ) ou passer par les assistantes sociales des CASI.

Les organismes adhérents de la Charte FSJU

Les organismes sont libres d’adhérer à la Charte de responsabilité (consultable sur simple demande par les seuls organisateurs à l’adresse suivante : contactnoe@fsju.org).

Seuls les ACM se déroulant sur le territoire français et dûment déclarés sont éligibles aux bourses FSJU. Les colos franco-israéliennes ne sont pour l’heure pas intégrées à notre dispositif. Les familles sont invitées à vérifier régulièrement la liste ci-dessous mise à jour régulièrement par nos soins et à interroger les organisateurs sur leur projet éducatif, et dans le contexte de crise à requérir les modalités d’aménagement envisagées dans l’application des mesures sanitaires.

En raison du contexte sanitaire inédit, les organisateurs sont tenus de respecter les protocoles émis par les services du Ministère et d’aménager en conséquence leurs conditions d’accueil dans le strict respect des règles de distanciation physique.

  • BERESHIT LOISIRS *
  • BNÉ AKIVA
  • BROLL association (colos « Pilpoul » et « Pilpell ») * 
  • CHORACHIM : Les racines de demain *
  • CTEEN
  • DEJJ (Paris, Marseille, Nice, Lyon)
  • EEIF (protocole sanitaire spécifique pour les camps scouts : vous renseigner auprès de www.eeif.org) 
  • EHAD *
  • FRENCH JEWRNEY *
  • 23 GAN ISRAËL IDF (se renseigner sur les gan concernés auprès de la Direction Jeunesse)
  • GAN ISRAËL SINAÏ PARIS 18e
  • GAN ISRAËL STRASBOURG 
  • BETH HABAD MARSEILLE 9e *
  • HABONIM DROR (PARIS ET MARSEILLE)
  • HASHOMER HATZAÏR
  • HAYA MOUCHKA MARSEILLE *
  • ISEJ *
  • MAHANE ISRAËL *
  • JEM
  • MOADON LOISIRS
  • NETZER *
  • NOAH (centre) STRASBOURG * 
  • PARDESS  HANNAH /MAMACH
  • YANIV

*En période probatoire d’un an et réévalué tous les 6 mois. Éligible à un quota limité de bourses FSJU.

Pour plus de renseignements : d.ayache@fsju.org.

Découvrir l’article sur le LABEL NOÉ publié dans le numéro 1524 d’Actu J. 

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ