user

Tous unis sous la même bannière ! Témoignages.

PARTAGER

Ravis de s’associer à cette belle initiative du FSJU et de Moadon, l’ensemble des représentants des mouvements de jeunesse, fédérés par NOÉ, se sont mobilisés sous la même bannière, avec une seule mission :  rendre heureux ces enfants le temps d’une journée à la mer.   

Émus et heureux d’avoir participé à cette journée de solidarité et de partage, c’est le cœur léger et les yeux pétillants que nos animateurs d’un jour témoignent. Verbatim.

« C’est une expérience unique que nous sommes en train de vivre. Je m’en souviendrai longtemps ». C’est avec ses mots, sa pudeur et toute en retenue que Marine, animatrice aguerrie de Yaniv, décrit la journée qu’elle est en train de vivre.

Comme une trentaine d’autres jeunes, c’est dès potron-minet, à six heures du matin, qu’elle a retrouvé l’équipe d’animation pour un dernier briefing. Tout juste rentrés des colos et de leurs vacances, ces animateurs motivés et survoltés n’ont pas hésité un instant avant de se lancer dans l’aventure Yam Lekoulam. « Nous avons eu la chance de partir en vacances et de nous amuser. À notre tour de faire profiter des enfants et de les sortir de leur quotidien parfois complexe » poursuit Axel de Moadon.

A 7h30 précises, les enfants se pressent à la rencontre des animateurs. Certains se connaissent, d’autres sont plus timides mais pas moins pressés de voir la mer ! « C’est à la fois très stimulant de voir autant d’enfants un 28 août et cela m’attriste » déclare Léo de NOAM : « Cela me donne encore plus envie de leur faire passer une excellente journée ! ».

 

En avant toutes !

Et pas question de s’ennuyer pendant le trajet ! Grâce à un cahier de vacances spécialement conçu pour l’occasion (voir notre article dédié), tous ont pu suivre les aventures de Miri et Noé, nos deux mascottes du jour. Fil conducteur de la journée, la maxime du Talmud « Bishvili nivré haolam » Le monde a été créé pour moi (Michna Sanhedrin, 37a) – a permis aux enfants d’approfondir les valeurs fondamentales du judaïsme : la dignité, la responsabilité et l’amour du prochain.

« Je n’aurais jamais pensé apprendre autant de choses dans un cahier de vacances pour enfants (rires)» s’amuse Zacharie, animateur à Netzer. « Tout a été minutieusement pensé, du coloriage au rébus ! ».

Marvin Bellaïche, responsable de EHAD poursuit « J’ai apprécié pouvoir partager avec des responsables d’autres mouvements. Nous n’avons pas tous les mêmes connaissances et le fait d’être mélangé avec d’autres jeunes nous permet d’échanger sur de nombreux sujets. »

« Tous sous le même drapeau ! »

Engagés à l’année dans leurs mouvements respectifs, les moments d’union sacrée tels que Yam Lekoulam sont plutôt rares. « Généralement nous sommes amenés à nous retrouver pour des événements de grande envergure comme la Tsedaka ou Yom Haatsmaout. En participant à Yam Lekoulam nous confrontons nos habitudes éducatives et c’est autant formateur pour des débutants que pour des animateurs avisés ! » annonce fièrement Oren Giorno, responsable du MJLF. « Pour Yam Lekoulam, nous sommes tous sous le même drapeau ! ».

Surveillants de baignade, responsables de car, experts en sport ou aide de camp pour la logistique des repas, chaque animateur a pu contribuer selon ses compétences à cette union sacrée d’un encadrement pédagogique sécurisant et joyeux. Grâce à la mutualisation des bonnes pratiques et l’expertise de chacun, le rythme a rapidement été donné lors de ce beau moment de partage.

 

« Yahad (ensemble)… Nous étions UNE équipe ! »

Dès leur arrivé, les jeunes ont pu s’affronter – par équipes – lors des traditionnelles Maccabiades hautes en couleurs (mini olympiades) organisées Gaby Bensimon, qui témoigne entre deux coups de sifflets d’arbitrage « Le sport est une excellente entrée en matière pour cette journée qui brise la glace et favorise la saine émulation et l’esprit de fair-play ». De la course de relais au « On a TOUT donné pour que notre équipe s’amuse. Pas de différence ! Yahad (« ensemble » en hébreu) : Yaniv, Moadon, ou NOAM, nous étions UNE équipe ! » s’exclament les animateurs de l’équipe bleue.

 

« Tous en rythme ! »

Après un déjeuner qui a requinqué les équipes, la journée s’est poursuivie en musique ! Et c’est aux sons des percussions et des tambours que les jeunes ont découvert le très attendu atelier Batucada« On m’a proposé de faire partie du cortège des tambours. Moi qui adore la musique, je me suis vraiment amusé ! poursuit Elias Garzon, responsable de NOAM. « Défiler dans la rue avec ces instruments et les enfants qui chantaient à tue-tête en direction la mer était aussi fabuleux qu’insolite ! »

De quoi ravir les âmes artistiques et les fans de parade.

Et c’est sous l’œil attentif d’animateurs de tous mouvements diplômés du brevet de Surveillant de Baignade (SB) que les enfants, ravis de voir la mer, voire intimidés pour certains, se sont amusés à des jeux de plages et éclaboussés lors de batailles d’eau géantes. « Trouver des SB n’est pas une mince affaire, alors dès que j’ai entendu parler de Yam Lekoulam j’ai tout de suite appelé NOÉ pour proposer mon aide ! » déclare Gabriel du DEJJ.

« Même si l’eau n’était pas à 37 degrés, cela n’a pas découragé les enfants et les animateurs. Pour tous, la vue d’un crabe ou des algues avait un côté magique », déclare Emmanuelle Stein chargée de projet à l’Action Jeunesse. « Nous étions émus de voir les yeux des enfants pétiller. Le froid en sortant de l’eau ou les gouttelettes de pluie qui commençaient à tomber n’avaient pas d’incidence sur leur bonheur. C’est un vrai gage de réussite ! »

« Une journée essentielle pour tous »

L’émotion était également vive pour les « nouveaux » animateurs, récemment sensibilisés à l’animation ou en cours d’obtention du BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur). « Je n’ai pas encore validé mon diplôme, mais être présente aujourd’hui était à l’évidence un excellent exercice pratique » déclare Léa de Yaniv. « J’ai énormément appris et cela m’encourage à poursuivre mon BAFA et l’obtenir rapidement pour avoir le diplôme complet l’année prochaine ! »

« Pour Moadon, cette journée est essentielle » déclare fièrement Julien Cohen-Solal animateur déjà expérimenté au sein du mouvement « Depuis le lancement du projet, nous souhaitions motiver les jeunes à prendre conscience de l’importance de cette initiative : mélanger des enfants de l’OSE avec des jeunes de la communauté est aussi un défi pour certains d’entre nous. C’est avec honneur et plaisir que nous voulions faire de cette journée un moment inoubliable pour tous. Défi réussi haut la main, je crois ! ».

L’enthousiasme et l’énergie des encadrants aura également participé à la réussite de cette journée au cours de laquelle près de 250 jeunes de tous horizons ont pu se ressourcer avant l’été.
Eux aussi auront des anecdotes à raconter à leurs amis de l’école et leurs maîtresses !

Un grand merci à tous pour votre implication et vos bonnes ondes…

Et à l’année prochaine !

 

© Crédit photos : Charles Chicheportiche 

 

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ