user

Dernier GIC JEUNESSE 2019 !

PARTAGER

Mercredi 18 dĂ©cembre, une quinzaine de responsables des mouvements de jeunesse s’est rĂ©unie pour le dernier GIC de l’annĂ©e 2019. L’occasion pour chacun d’échanger sur les sujets d’actualitĂ© et de dĂ©couvrir les ambitions de NOÉ pour 2020. Point sur les formations de dĂ©cembre, modalitĂ©s d’attribution des bourses BAFA, dĂ©briefing de la rencontre avec Gabriel Attal, secrĂ©taire d’État en charge de la jeunesse, et de la campagne jeunesse pour la TsĂ©daka, orientations budgĂ©taires… Grâce Ă  une formidable dynamique collective, de très beaux projets sont d’ores et dĂ©jĂ  en cours d’élaboration. 

Point sur les formations de dĂ©cembre, modalitĂ©s d’attribution des bourses BAFA ou orientations budgĂ©taires, prospectives, sĂ©minaires de formation …Le GIC jeunesse, grande rĂ©union de l’ensemble des responsables associatifs du secteur de l’éducation informelle qui se rĂ©unit rĂ©gulièrement, a mis en orbite les enjeux de l’institution pour 2020 et fait le bilan d’une annĂ©e riche en partenariats avec les mouvements de jeunesse.  

Après un tour de table rapide, les responsables ont tous pu aborder LE sujet du mois de décembre : la campagne de l’Appel national pour la tsédaka. Retour sur leurs actions, projection pour l’an prochain et premières impressions de la soirée du Palais des Congrès organisée deux jours plus tôt, tous les mouvements ont pu débriefer sur cette campagne exceptionnelle. Leur participation massive et la qualité des actions proposées a également été saluée par Julie Guez, directrice de la Philanthropie et Richard Odier, Directeur Général du FSJU. “Cette campagne a été marquée par la jeunesse ! Vous avez réussi à vous en emparer et créer de nouvelles activités pour sensibiliser les enfants à la Tsédaka. Cette campagne est aussi la vôtre !” conclut-elle. Cette année plus que jamais, la Jeunesse s’engage ! (cf article dédié).

Cette réunion bi-mestrielle, à l’initiative de l’Action Jeunesse du Fonds Social Juif Unifié, fut également l’occasion de rappeler les moments phares de l’année écoulée tels que Yam Lekoulam, cette journée à la plage pour les plus démunis à Saint-Aubin-sur-Mer, dont le succès et la nécessité augurent d’une deuxième édition avec encore plus d’enfants et d’encadrants mis à disposition par tous les mouvements de jeunesse (initiative inédite du FSJU et de Moadon (lire l’article Yam Lekoulam : jeunesse solidaire).  

Philippe Lévy, directeur de l’Action Jeunesse, a rappelé l’ambition du département qui consiste à aider chacun des organismes présents dans leurs programmation au quotidien mais également dans leur envie de mettre en place des projets innovants qui répondent à de nombreux défis. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il avait rencontré à la mi-novembre Gabriel Attal, Secrétaire d’Etat à la Jeunesse auprès du Ministre de l’Education Nationale (voir l’article sur cette Rencontre dans la rubrique « Actus ») pour défendre des sujets importants liés à la spécificité de la mosaïque des acteurs jeunesse de la Communauté juive de France. Le GIC a donc favorisé ce feed-back auprès de responsables du GIC, de plus en plus inquiets par la diminution des subventions publiques. 

Enfin, pour son premier GIC Jeunesse, Isaac Barchichat, directeur de l’organisme French Jewrney, spécialisé dans les séjours linguistiques et nouvellement labellisé NOÉ, a souligné sa satisfaction de faire partie de cette commission qui réfléchit et agit en permanence sur les enjeux de la Jeunesse juive française. “Je suis très heureux de collaborer avec NOÉ et le FSJU. C’est un honneur de pouvoir assister à de telles réunions et j’ai hâte de commencer à travailler avec chacun d’entre vous”.  De la même manière, Samuel Lejoyeux, vice-président de l’Union des Etudiants Juifs de France, rejoint ce cercle de mouvements affiliés, adoubé par Noémie Madar, la nouvelle présidente de l’UEJF qui entend intensifier son partenariat avec le FSJU.

Cette matinée eut aussi des accents d’émotion, puisque tous ont souhaité une bonne continuation à notre collaboratrice Alix Soussan. Après plus de 5 ans à l’Action Jeunesse, elle rejoint le département social et le service Passerelles du FSJU, et sera en charge du tout nouveau service « Kiosque  solidaire », plateforme inédite d’aide à la personne destinée aux rescapés de la Shoah. Emmanuelle Stein à qui nous souhaitons également la bienvenue prendra le relais et les fonctions d’Alix, dont  le tutorat de la trentaine de volontaires en service civique NOÉ mis à disposition du revaux associatif. Beatslaha à toutes les deux ! 

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ