user

En décembre, formez-vous !

PARTAGER

Comme à son habitude, l’Action Jeunesse sillonnera les routes des stages de formation de l’hiver. Organisés dans plusieurs villes de France, ces stages permettent aux animateurs de se former ou se perfectionner aux techniques de l’encadrement et/ou aux postes de directeurs de centre de vacances. Focus sur les stages du DEJJ et des EEIF.  

Depuis plus de dix ans, le DEJJ organise chaque hiver son stage de formation destiné aux futurs leaders de la Communauté. Répartis en plusieurs groupes, ce stage permet à des jeunes dès 16 ans d’être sensibilisés aux bases de l’animation. “LeMaayanes (“la source”) est un saut du monde des jeunes participant aux colos à celui d’animateurs ! Tous échangent sur leurs propres expériences en tant qu’enfants et essayent de comprendre ce que signifie être un animateur et le lot de responsabilités que cela engendre ”, déclare Gabriel Bensoussan, coordinateur national du DEJJ et responsable du stage. Les animateurs aguerris et directeurs ne sont pas en reste, puisque des groupes leurs sont spécialement consacrés. “Chacun a sa place lors de notre stage national : des anciens colons aux plus confirmés !” s’amuse Réouven Bokobza, directeur du DEJJ Paris. “D’ailleurs les formateurs que nous recevons sont souvent des anciens du mouvement qui souhaitent transmettre des valeurs qui nous sont propres”.  L’équipe NOÉ intervient dans les stages avec toute une palette d’ateliers qui enrichissent le stage dans un renouvellement des méthodes de pédagogie active. « L’objectif est de prendre le pouls d’une jeunesse protéiforme, confie Philippe Lévy, directeur du département Jeunesse, pour interroger leurs pratiques, la manière dont ils se positionnent ou se voient en tant que passeurs de l’éducation juive (…) C’est aussi l’occasion de vérifier sur le terrain si le soutien du FSJU et du programme NOÉ porte ses fruits. Beaucoup de stagiaires peuvent participer aux stages de formation grâce à notre politique de bourses et de subventions sans laquelle il leur serait difficile de maintenir les moyens et le cap d’une excellence pédagogique ».

Avec la même envie de transmettre, les Eclaireuses Eclaireurs Israélites de France (EEIF) préparent activement leur stage de décembre du 22 au 29 décembre. “Ce moment-clé de la formation est essentiel pour tous nos animateurs et directeurs” déclare Karen Allali, Commissaire générale des EEIF, qui a invité Richard ODIER, directeur général du FJSU, à venir à la rencontre de plus de 300 jeunes participant activement à cette semaine dédiée au scoutisme, à un haut standard d’encadrement et évidemment aux valeurs juives et citoyennes prônées par le Mouvement de jeunesse.

 « Cette année nous avons même des jeunes du Luxembourg et de Hollande”, affirme fièrement Avital Amsellem, cadre EEIF notamment très investie pour relayer les actions de la Tsédaka.

Il ne reste plus qu’à attendre le début de l’année 2020 pour connaître le millésime de ces “stages de form” menés d’une main de maître par ces mouvements de jeunesse historiques pour qui la formation est une exigence et une responsabilité perpétuelle . 

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ