user

Tsédaka 2019 : plein phare sur la jeunesse !

PARTAGER

Chaque année, la campagne de l’Appel national pour la Tsédaka est l’un des événements les plus marquants de la Communauté. Soirées, Galas, événements privés ou publics, les équipes du FSJU se donnent corps et âme pour organiser des moments magiques et ainsi aider ceux qui en ont le plus besoin. Parce que la jeunesse est toujours présente dans ces moments forts, les organismes ont tous joué le jeu de la solidarité. Focus sur leurs actions fédérées par NOÉ. 

Plus qu’une vocation, un besoin !   

Les mouvements de jeunesse fédérés par NOÉ sont plus que jamais concernés par cette belle campagne. Chaque année, tous se mobilisent pour la Tsédaka grâce à des actions pédagogiques et de collecte qui touchent les plus jeunes.

“Donner est dans notre ADN. Nous sommes tous sensibilisés au don dès notre enfance et nous souhaitons transmettre au plus grand nombre cette envie d’aider l’Autre” déclarent de concert plusieurs responsables de mouvements de jeunesse lors de la grande Kermesse organisée le dimanche 17 novembre sous l’impulsion du DEJJ et à laquelle nombre de mouvements ont participé dans une belle union sacrée (lire le résumé de cette journée) 

“Les enfants et animateurs connaissent le mot “tsédaka”, mais ont parfois du mal à saisir son ampleur et sa portée dans notre tradition. Notre rôle est de leur faire comprendre qu’aider son prochain passe aussi par des gestes du quotidien et pas seulement pas un don d’argent” témoigne Daphné Ayache, en charge de la communication de NOÉ et responsable des actions jeunesse tournées vers la Tsédaka 

Tous les enfants abordent fièrement leur carte postale Tsédaka !

Julie Guezdirectrice de la Philanthropie du FSJU, venue féliciter l’ensemble des organisations partenaires lors du GIC Jeunesse (se reporter à l’article concerné) poursuit : “Cette année plus que jamais la jeunesse s’est impliquée du 15 novembre au 15 décembre Dans une belle unité. Eduquer au don est plus qu’une priorité pour nous. C’est notre raison d’être. Je suis convaincue qu’en expliquant dès le plus jeune âge aux enfants l’importance de donner, nous pourrons en faire de grands militants plus tard. C’est aujourd’hui que nous créons demain.” (découvrir l’article Eduquer au don: notre ADN) 

Un moment d’union sacrée 

Et il faut dire que cette année les mouvements de jeunesse se sont surpassés. Tous sans exception ont participé aux actions avec enthousiasme et un sens inouï de créativité ! Kermesse, vente de roses (parfois sous la pluie!), tournois sportifs, collecte de livres ou gala des enfants… Chacun a ajouté sa pierre à l’édifice.  

“Avec beaucoup d’engouement, le Dror Paris a dédié un dimanche à cette campagne. Une matinée durant, nos animateurs, enfants et même quelques parents se sont lancé le défi de vendre près de 200 roses au profit de la Tsédaka. Les grèves et la pluie n’ont pas désarçonné nos jeunes qui se sont amusés à parcourir différents quartiers de Paris afin de vendre la totalité des fleurs.” s’amuse Déborah Bohbot, présidente de l’Habonim Dror Paris.   

Vente de roses du DROR Paris.

Pour NOAM et NETZER, deux mouvements de jeunesse récemment membres du GIC jeunesse et labellisés NOE (cf article sur le Label), cette campagne était une grande première ! “Nous n’avions jamais participé à ces événements. C’est incroyable de voir la mobilisation que peut engendrer cette campagne. C’est encourageant et gratifiant de voir que nos efforts payent et que grâce à nos différentes actions, des familles entières, des personnes âgées et victimes d’accident de la vie pourront connaître de meilleurs jours », confie Elias Garzon, responsable de NOAM France du mouvement massorti.

 

Les régions et les volontaires en Service Civique mobilisés !

“Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas sur Paris que rien n’est fait pour la Tsédaka en région” rappelle fièrement Tania Assayag, responsable jeunesse du FSJU à Strasbourg. Les régions ont effectivement redoublé d’efficacité pour établir, pour cette édition 2019, un record de collecte et de mobilisation. Vente de bougies artisanales ou de gâteaux, événement 100% jeunesse avec l’ensemble des mouvements dont le Bné Akiva et C’teen, ou journée bowling, … tout a été pensé pour que chacun s’amuse.  

“J’ai voulu créer un événement pour les enfants !” s’amuse Nathaniel, volontaire en service civique à Bondy. “Après quelques péripéties, j’ai organisé une projection du dessin animé « Coco » avec barbe à papa et pop-corn… C’était superbe et une façon ludique de mêler solidarité et pédagogie !”. De son côté, Binyamine, volontaire en service civique au Raincy, s’est attelé à une sortie patinoire pour les plus grands. “Nous avons d’abord pu exprimer ce qu’est le sens de la tsédaka, du don de soi, en répondant aux questions des enfants, pendant le déjeuner, avant de les initier aux sports de glisse ! Un bon compromis !” . 

Entre le patinage et la Tsédaka… Il n’y a qu’un pas !

Tous se sont retrouvés lundi 16 décembre au Palais des Congrès pour la grande soirée de la solidarité qui clôture ce mois d’actions intense. Parrainée par Michel Drucker, cet événement a réuni les plus grands artistes (Patrick Fiori, Claudio Capéo, Natasha St-Pier, Patrick Bruel, Kendji…) le temps d’une soirée qui a fait salle comble et ravi toutes les générations. Nos jeunes militants, investis à l’année ou ponctuellement, ont donc pu réaliser – grâce aux nombreux films et témoignages – l’importance de cette grande collecte de la Communauté à travers un événement hors normes. “J’étais impressionnée et émue en voyant les clips projetés lors de la soirée. Je pense que je ne réalisais pas totalement que même à notre échelle, nous avons le pouvoir de faire changer les choses”, déclare pudiquement une jeune fille de Yaniv“Cela me motive d’autant plus pour l’année prochaine ! ”. 

Un immense bravo aux enfants, animateurs, éducateurs, directeurs et responsables pour leur engagement et leur mobilisation. Le résultat de cette grande campagne sera officiellement communiqué lors de la grande cérémonie des fruits de la Tsédaka dont nous vous tiendrons informés. 

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ