user

Rejoins la communauté des lauréats NOÉ

PARTAGER

En 3 ans d’existence, l’appel à projets NOÉ a permis à de nombreuses initiatives, aussi éclectiques que visionnaires de voir le jour. Projets sociaux, écologiques, culturels, altruistes, activités intergénérationnelles, luttant contre l’exclusion ou de limoud,  tant prisés des étudiants, les jeunes entrepreneurs qui portent ces idées évoluent chacun dans des univers variés et ont tous un point commun : l’énergie et le volontarisme. Retour sur des projets qui feront le monde de demain.

Toujours plus innovant !

« Il est assez incroyable de constater que session après session, des jeunes continuent à contacter notre équipe pour venir présenter leurs idées. De l’aide à la personne au voyage plus de 90 projets nous ont déjà été soumis» déclare Philippe Lévy, directeur de l’Action Jeunesse du FSJU. Fier du succès de NOÉ, il poursuit : « A chaque saison, nous réfléchissons avec mon équipe aux pépites que nous pouvons dénicher. Et chaque fois que nous avons la chance d’en croiser une à la faveur de nos rencontres sur le terrain, la surprise est d’autant plus forte que chaque pépite est portée par un tempérament formidable ! ».

Gaby Bensimon, représentant en France de la Fondation Sacta-Rachi et membre du jury poursuit : « La surprise est devenue le maître mot de ces sessions d’appel à projets qui nous éblouissent par la maturité de ces jeunes leaders.  Ils arrivent la tête bien faite et dopés d’une énergie contagieuse, qui n’est pas, le plus souvent, sans déclencher une vraie vibration collective au sein du Jury : mélange de fierté et de confiance en l’avenir, car assurément : la relève est sous nos yeux !  C’est la force de NOÉ ! »

De l’éducation au social, il n’y a qu’un pas.

Force de constater que si les jeunes ne manquent pas d’ambition, l’appel à projets NOÉ permet également à des futurs leaders de la Communauté de se révéler sur le plan de l’engagement et du service à l’autre. Jonas Belaiche : « Dans leur majorité, les projets ont tous une dimension solidaire ou de justice sociale. Ceux qui ont eu un passé en école juive ou en mouvement de jeunesse ont cette fibre en eux ! Pas étonnant et rassurant en même temps !  » Tel Jason Guilbert, révélé pour ses actions en faveur des plus démunis ou des SDF (« Cellule d’urgence », « Vestiaire solidaire »…). « Participer à l’appel à projets NOÉ m’a permis de donner à mon association ( Yad Alev) une belle reconnaissance !  » déclare Jason Guilbert, deux fois lauréat. « Nous avons pu rencontrer des personnalités spécialisées dans les domaines du social qui nous ont permis de mieux appréhender le développement de l’association. Devenir lauréat m’a également donné confiance. J’ai ainsi pu me lancer deux défis : créer le vestiaire solidaire et déménager pour de plus grands locaux  afin d’y stocker les produits d’hygiène et de première nécessité notamment ! »

Les projets culturels ne sont pas en reste ! Dernier coup de cœur du jury, Cindy Gzaiel – réalisatrice d’un documentaire époustouflant  « Trance Therapy » narre, tout en interviews hypnotiques de jeunes soldats de Tsahal marqués par l’armée, la thérapie du trauma par l’échange et le dépassement de soi. Elle témoigne : « Mon projet à une visée universelle. Il s’adresse à tous sans aucune distinction. Comme il a été tourné en grande partie en Galilée (Nord d’Israël, ndlr), j’ai essuyé certains refus de maisons de production et de financements. La dotation NOÉ me permet aujourd’hui de poursuivre mon film dans les étapes d’étalonnage et de montage indispensables à des présentations aux festivals de documentaires internationaux ! » 

 « Lorsque je me suis intéressée à l’appel à projets, j’ai été surpris de constater la variété des idées proposées. J’ai su, comme une évidence, que mon projet allait plaire et trouver son public !  » explique Tony Uzan, lauréat avec son application Shabbat with Us qui vise à rapprocher hôtes et invités le temps d’un chabbat. « A la faveur des contacts réguliers que nous avons entre lauréats, je me suis rendu compte que nous convergeons tous vers un même but : développer et dynamiser la Communauté juive à laquelle nous somme si attachés. »

En charge de l’appel à projets NOÉ, Jonas Belaiche confirme l’intérêt des fondations à participer à la détection de talents et de pépites dans l’intérêt de dynamiser le judaïsme de France. « En lançant ce dispositif très impliquant pour notre équipe et notre partenaire PEAJ, nous souhaitions renvoyer un signal fort que les institutions se préoccupaient des jeunes en libérant leurs initiatives et créativité, alors que beaucoup estiment que la Communauté, dite organisée, est déconnectée de leurs réalité et aspirations (…) Avec un recul de trois ans, premier cycle de maturité en somme, nous pouvons affirmer que les jeunes se sont emparés de cet outil, qu’il leur est devenu familier et que NOE compte dans le paysage communautaire comme le portail de la Jeunesse juive engagée. En tout cas, pour nous, et les fondations fidèles dans leur partenariat, c’est un grand plaisir de suivre les promotions successives et d’accompagner l’évolution de leurs projets ».

 Alors si toi aussi tu as entre 17 et 30 ans et un projet innovant en lien avec le monde juif n’hésite pas à candidater sur noepourlajeunesse.org.

Dépôt des candidatures : dimanche 26 janvier à minuit.

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ