user

Yom Haatsmaout version 3.0

PARTAGER

Malgré un contexte exceptionnel, il était inenvisageable de manquer cette année les cérémonies de YomHazikaron et Yom Haatsmaout, habituellement célébrées par tous les mouvements de jeunesse sous la bannière unitaire et fédératrice de NOÉ pour la jeunesse en partenariat avec le KKL. Malgré le confinement, chaque mouvement a redoublé d’inventivité pour marquer du sceau de leur présence ces dates solennelles. Retour sur les événements organisés mardi 28 avril dernier dont notre méga quizz « Yom HaatsKahoot »!

Le 14 mai 1948 Ă  16h00 prĂ©cises, David Ben Gourion proclame l’IndĂ©pendance de l’Etat d’IsraĂ«l. 72 ans après, c’est toujours avec la mĂŞme Ă©motion que nous cĂ©lĂ©brons partout dans le monde Yom Haatsmaout. Jour fĂ©riĂ© en IsraĂ«l, le 5 yiar (date hĂ©braique) est Ă©galement fĂŞtĂ© par les communautĂ©s juives en diaspora.  Habituellement les jeunes des mouvements de jeunesse participent grâce au collectif NOÉ au “Tekess” et au plateau d’artistes sous l’égide de KKL. Ce lien entre le temps du souvenir et celui de la cĂ©lĂ©bration met en exergue plusieurs des valeurs fondamentales transmises par les mouvements de jeunesse. Cette annĂ©e les habitudes ont Ă©tĂ© bousculĂ©es, mais le confinement n’a pas entachĂ© l’envie des associations de jeunesse de marquer ces évĂ©nements. Concert virtuel, lecture de textes, jeux… La crĂ©ativitĂ© Ă©tait de mise.  

Les commémorations ont débuté lundi 27 avril par un spectacle toujours organisé par le KKL et pour lequel Ariel Goldmann, Président du FSJU, et Philippe Lévy, directeur de l’Action Jeunesse ont lu des textes poignants. Après une cérémonie solennelle de commémorations pour Yom Hazikaron en mémoire des soldats 23 816 soldats tombés sur les champs de bataille et aux victimes du terrorisme à travers le monde, place aux festivités du 72e anniversaire de la déclaration d’indépendance ! Pour l’occasion de nombreux artistes se sont relayés sur la scène virtuelle du KKL, beaucoup de comédiens tels Steve Suissa, Francis Huster qui ont lu des textes poignants.  

Du coté des associations fédérées par NOÉ, la jeunesse s’est montrée audacieuse ! Fidèle à ses habitudes, YANIV qui fête ses 40 ans cette année s’est lancé dans une “radio YANIV” spéciale Yom Haatsmaout. Animée par des animateurs, directeurs et anciens du mouvement, cette émission mettait à l’honneur la « Famille Yaniv” en interviewant des anciens Yaniviens, maintenant en Israël ! “Depuis le confinement, de nombreuses émissions YANIV ont été menées. Il était donc impensable pour nous de ne pas en enregistrer une spéciale pour Yom Haatsmaout. Nous avons pu interviewer des anciens animateurs et directeurs qui vivent aujourd’hui en Israël. Tous ont respecté la minute de silence de Yom Hazikaron et ont chanté l’Hatikva avant de s’entendre raconter leurs meilleurs souvenirs de colos l” déclare Victoria Cohen de Yaniv. De leur côté, c’est en s’associant à un immense concert on-line que les jeunes de l’Hashomer Hatzaïr ont célébré Israël au son de Matisyahu.  

Toujours en musique, le DEJJ organisait pour la première fois de son existence un concert live intergénérationnel et international. Des 4 coins du monde, et de 7 à 77 ans, des anciens animateurs, directeurs ou familles proches du mouvement se sont retrouvés pour chanter et fêter Yom Haastamout. Réouven Bokobza, directeur du DEJJ Paris et présentateur de cette soirée affirme “Nous avons rassemblé plus de 1500 personnes pendant deux heures. Certains ont retrouvé des amis perdus de vue, d’autres se sont découvert des talents, c’était un beau moment d’unité !” 

De notre cĂ´tĂ©, l’Action Jeunesse du FSJU a rivalisĂ© d’inventivité en proposant un grand quizz sur IsraĂ«l intitulĂ© “Yom HaatsKahoot”. MalgrĂ© quelques alĂ©as techniques qui ont compliquĂ© ce temps fort, ce jeu – co-prĂ©senté par DaphnĂ© Ayache (NOE) et Julien Cohen-Salmon (animateur à Moadon et ex volontaire en Service Civique NOÉ) – a rĂ©uni une quarantaine de joueurs de tous âges et tous horizons. “Ce jeu Ă©tait une nouveautĂ© pour l’Action Jeunesse. Jusque-lĂ , nous n’avions jamais tentĂ© un quizz en ligne. Et mĂŞme si le cĂ´tĂ© technique a Ă©tĂ© complexe à gĂ©rer, nous avons eu de très bons retours pour ceux qui ont rĂ©ussi Ă  jouer correctement. C’est une expĂ©rience positive Ă  refaire !” s’amuse DaphnĂ©. Ce jeu s’est notamment clĂ´turé par la diffusion d’un Lip Dub (clip dansant) montrant les jeunes des mouvements de jeunesse dansant aux sons de Feker Libi d’Eden Alene, chanson reprĂ©sentant IsraĂ«l Ă  l’Eurovision cette annĂ©e. 

Aussi Jonas Belaiche a animé en direct  sur RCJ aux côtés de Paule-Henriette Lévy (Directrice de l’antenne) et Richard Odier (Directeur Général du FSJU) une émission axée sur la jeunesse et sa célébration de Yom Haatsmaout. Le trio a pu interroger des jeunes impliqués dans les mouvements de jeunesse en France en Israël sur leur lien avec Israël. C’était l’occasion relayer leurs questions à l’historien Georges Ayache ou au consultant spatial Paul Kamoun (Mission Beréchit) et enfin de savourer une play list 100 % made in Israël.  Une heure et trente minutes de bonne humeur, témoignages et réflexion sur ce pays dont l’attachement de la jeune génération reste un marqueur identitaire profond à travers les époques.    

En attendant le 11 mai prochain et les premières mesures de déconfinement, redécouvrez le clip spécialement enregistré, dans les mesures sanitaires adéquates, et ne manquez pas les actualités des mouvements de jeunesse en suivant la page NOÉ pour la jeunesse. Jusqu’à la reprise des activités et notamment la décision de maintenir ou non les colonies de vacances et centres aérés, l’Action Jeunesse se mobilise et reste au plus près de l’actualité en recensant les dernières informations.   

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ