user

Volontaires en service civique : coup d’envoi pour la 5e promo !

PARTAGER

Le FSJU, via son département Jeunesse, habilité par l’Agence du Service Civique à accueillir des volontaires en service civique, a reçu fin décembre le renouvellement de son agrément pour 3 ans ! Un feu vert très attendu en ce début d’année avec la mise à disposition de 50 postes dans les associations partenaires de l’institution. 

C’est arrivé fin décembre, comme un gros cadeau de Hanouka, avec un sentiment mêlé d’excitation et d’impatience, éprouvé à la fois par l’équipe de l’Action Jeunesse que par les candidats retenus pour rejoindre la grande et belle aventure du volontariat en service civique, qui fête ses 10 ans, et sa 4e année au sein du département jeunesse.

Un signal fort de l’Agence du Service Civique qui a vu dans la qualité de notre tutorat national et déconcentré en région, ainsi que dans la sincérité de l’engagement de nos promotions successives, un formidable levier pour soutenir le programme gouvernemental : “1 jeune, 1 solution” et produire de nouvelles solidarités que la crise sanitaire a rendues incontournables “, confie Philippe Lévy, le directeur du département jeunesse.

La nouvelle s’est ainsi répandue comme une trainée de poudre au sein du service, et c’est avec grand plaisir et soulagement que Débora Dahan, la nouvelle recrue de NOÉ, en charge du tutorat de cette nouvelle promotion prometteuse et dynamique, a confirmé définitivement aux quelque 17 jeunes de tous horizons le démarrage de leur mission au 4 janvier 2021 ! Des volontaires motivés qui avaient déjà passé, avec enthousiasme et pertinence, les entretiens de pré-sélection et qui attendaient le coup d’envoi de leur mission au service des Autres, d’une durée de 6 à 8 mois en fonction des profils et des structures hôtes.

Le Volontariat en Service Civique est un dispositif national qui vient d’ailleurs d’être remis sous le coup des projecteurs par Emmanuel Macron et le Secrétariat d’État à la Jeunesse dans une optique post-Covid, afin de susciter des vocations d’engagement et des micro-solidarités partout en France, pour favoriser le maximum d’initiatives qui contribuent à rendre la société meilleure, à tous points de vue : lutte contre le décrochage scolaire, la précarité, … citoyenneté, mémoire, intergénérationnel, médiation culturelle, inclusion, protection de l’environnement…

Sur le plan national, la pandémie, malgré les contraintes de déplacement, et au plus fort de la crise, n’en a pas moins révélé une mobilisation exemplaire des jeunes qui ont multiplié, avec force créativité et volontarisme, les participations à des mécanismes d’entraide associatifs. Notre promotion 2020 composée de 28 volontaires, confrontée aux deux confinements, a d’ailleurs rivalisé d’ingéniosité pour maintenir du lien avec les personnes âgées, précaires ou esseulées par des appels téléphoniques ou en visio afin de briser leur isolement.

La mission, rémunérée autour de 580 € par mois, est destinée aux jeunes de 16 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Elle est ouverte à tous et ne nécessite aucun diplôme requis, ce qui donne la possibilité à la jeunesse de mettre à profit bien plus son “savoir être » que des savoir-faire strictement opérationnels, ce afin de tendre la main à l’autre et de s’investir dans des missions de solidarité. En effet, le volontaire en service civique ne peut se substituer à un emploi classique dans la structure associative. Il ne s’agit donc pas de contrats aidés, au sens où on l’entend traditionnellement dans les dispositifs d’aide publique aux jeunes, mais bien d’une incitation à produire de l’engagement sans que la rémunération ne soit strictement un aiguillon.

Cet engagement volontaire au service de l’intérêt général change la vie de certains qui sont restés fidèles à notre équipe et continuent de donner à leur manière, auprès de leurs cercles ”, affirme avec le sourire Jonas Belaiche, directeur adjoint, qui a vu “grandir” trois promotions successives dont il réunira certains alumni dans la réserve militante en cours de constitution : “Hineni” (ndlr, notre prochaine NOÉS’Letter y consacrera un article).

C’est donc en redoublant d’intérêt que les organisations de jeunesse partenaires de NOÉ, certaines associations liées au département de l’Action sociale, ainsi que nouvellement un certain nombre d’établissements scolaires et de centres culturels, se voient accompagnés cette année par un ou plusieurs Volontaire en Service Civique, qu’ils ont détectés en interne ou recrutés à l’externe, et dont la mission sera déclinée en trois interventions :

  • Être le/la représentant-e du FSJU et de NOÉ au sein de leur structure, en participant aux différentes formations (séminaires de leadership…), actions menées pendant l’année, telles que les opérations solidaires Yam Lekoulam, intégrer la Relève Hinéni et son programme de formation, la mobilisation pour la campagne de la  Tsédaka et être aux côtés des associations, telles le Réseau Ezra, pour participer à des interventions auprès des publics démunis.
  • Développer le pôle bénévolat et actions citoyennes de leur structure hôte dans une approche ouverte sur la Cité er sur les actions menées par leur association hôte.
  • Créer, de façon autonome et dans une véritable conduite de projet, une action de solidarité autour d’une thématique axée sur “la Lutte contre le décrochage Scolaire” ou encore “ Favoriser l’éveil et l’engagement solidaire et bénévole” des publics de la structure hôte.

La promotion de cette année comptera 50 volontaires, répartis en 2 sessions. 17 jeunes ont débuté le 04 janvier 2021 leur mission et d’autres arriveront dans le courant de l’année.  Ils sont prêts à mener leurs actions de front et leur motivation est grandissante !

Chaque volontaire est encadré(e) par un tuteur local au sein de son association ainsi que par Débora Dahan, coordinatrice des Volontaires en Service Civique, qui assurera au long cours le suivi ainsi que le coaching des candidats !

Être volontaire en service civique au sein du Fonds Social Juif Unifié, c’est une véritable chance de faire partie d’une promotion soudée, avec des formations passionnantes, des séminaires stimulants, des sorties conviviales*, dans une cohésion de groupe qu’il m’appartient d’assurer, le tout dans une ambiance joviale et chaleureuse !”, ajoute Débora qui prend sa tâche de tutrice opérationnelle à cœur tant le challenge de relever les nombreux défis qui attendent cette promotion déjà “très au taquet” est grand et noble !

Alors, si la crise sanitaire t’a donné l’envie de te rendre utile et de t’investir auprès des plus démunis, envoie-nous ta candidature et rejoins l’équipe des volontaires en service civique de NOÉ : d.dahan@fsju.org

*quand la situation sanitaire le permettra.

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ