user

Opération Bien-Être-Étudiant : seconde édition des paniers BIO en PACA

PARTAGER

La délégation régionale du FSJU PACA, avec l’ensemble des mouvements de jeunesse, a lancé la seconde édition “Bien dans son assiette, bien dans sa tête ! ». Une opération de portage de paniers Bio à 1 € pour les étudiants en difficulté, qui s’inscrit dans le cadre du label B.E.E. créé par le programme NOÉ en vue de favoriser le bien-être du public étudiant touché par la crise. 600 Paniers ont ainsi été distribués à Marseille le 3 mai dernier et 250 le seront à Nice, le 10 mai prochain.   

Fort du succès de la première distribution (voir notre article ici), le FSJU-PACA emmené par sa directrice Marie-Laure Cohen et son chef de camp Benjamin Sitbon, en prise avec les partenaires locaux ainsi que l’alliance des mouvements de jeunesse (Bné Akiva, DEJJ, EEIF, Habonim Dror, UEJF) est bien déterminé à inscrire cette action des paniers nutritionnels dans la durée pour lutter contre la précarité étudiante ! 

Cette action, labellisée B.E.E (Bien-être-étudiant) par le département Jeunesse du FSJU, vise à accompagner les jeunes dans la lutte contre la junk food qui a particulièrement sévi en temps de confinement (combi snacking devant Netflix !) d’une part, et à prendre soin de sa santé d’autre part avec une démarche vertueuse en acquisition de réflexes diététiques simples et à la portée du budget étudiant, sévèrement grevé pendant la pandémie (perte de jobs étudiants, précarité alimentaire…).  

« Nous savons combien la situation est compliquée pour les étudiants qui  peinent à reprendre leurs marques et se sont retrouvés pour beaucoup dans les files d’attente de banques alimentaires pour assurer au moins deux repas par jour (…) Nous sommes heureux de mettre la main à la pâte une nouvelle fois en apportant un peu de réconfort avec ces paniers nutritionnels qui créent aussi une belle occasion d’échanger avec des jeunes comme nous ! », explique Sacha, volontaire en service civique FSJU NOÉ qui a immédiatement répondu présent à cette opération. Il ajoute, visiblement ému par ces rencontres : « Pour nous aussi qui sommes étudiants, dans ces discussions informelles, nous avons surtout mesuré l’isolement et le manque d’activités sportives ou de loisirs. Nous leur avons ainsi parlé de nos actions solidaires, qui restent à mes yeux un excellent moyen de nouer du lien et de se rendre utile !  Lors de la joyeuse confection des paniers (voir la galerie photos), nous avons d’ailleurs rencontré de nombreux étudiants séduits par la dynamique de la première édition ! On espère donc aussi faire des émules dans ce déploiement de belles énergies !  » 

C’est de loin un moment convivial qui permet de recueillir la parole des étudiants, de les écouter, et surtout de détecter d’éventuelles situations de détresse physique ou morale, et de les diriger vers les structures sociales ou de professionnels de santé partenaires du dispositif. Ce projet s’inscrit également dans la Cité, et au-delà du public touché, les pouvoirs publics envisagent d’apporter également leur soutien à cette opération, sans compter le soutien de nouveaux donateurs qui applaudissent cette logique du pair et l’incroyable ressort du FSJU et des mouvements de jeunesse à se bouger pour la cause étudiante !  

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ