user

Portrait de Maëva Ayena Dossou, volontaire en Service Civique FSJU-NOÉ auprès de Netzer.

PARTAGER

Maëva a rejoint la promotion des volontaires en Service Civique FSJU-NOÉ auprès du mouvement réformé Netzer en octobre dernier. Militante au grand cœur, et sacrément dynamique, elle nous explique en quoi le Service Civique a une importance dans sa vie.  

NOÉ : Bonjour Maeva, peux-tu te présenter ? 

Bonjour tout le monde ! Moi c’est Maëva, j’ai 19 ans et je suis étudiante en BTS tourisme et aussi volontaire en service civique : je le dis maintenant spontanément quand je me présente, car c’est à mes yeux une véritable carte de visite qui situe bien mon engagement citoyen ! (Sourires)
 

NOÉ : Tu es volontaire en Service Civique FSJU NOÉ pour le mouvement de jeunesse Netzer. Que représente cette mission à tes yeux ?  

Cette mission est assez importante pour moi, car elle me permet d’évoluer au sein de ma communauté tout en conciliant le fait de participer à des actions citoyennes et d’aider les autres. C’était essentiel pour moi cette année de pouvoir me rendre utile. Avec la situation sanitaire qui ne cesse de nous bousculer, les gens sont isolés, certains sont en proie au mal-être, d’autres se recroquevillent de peur de se re-contaminer, et je pense foncièrement que le Service Civique nous donne la possibilité de réaliser des missions au service de ces publics fragilisés pour rompre leur solitude. Comme toute ma promo, j’ai la chance d’être cadrée par Débora Dahan, qui nous donne une impulsion dans nos actions et nous suggère d’aller à la rencontre d’associations qui ont besoin de notre renfort !   

NOÉ : Peux-tu nous expliquer les actions que tu mets en place avec ton mouvement de jeunesse pour aider les plus démunis en cette période particulière ?   

Nous avons mis en place un partenariat avec une association afin de distribuer des repas aux sans-abri. Auparavant, nous préparions les repas dans notre centre, mais nous avons décidé cette année de cuisiner directement dans leurs locaux. Ensuite, nous distribuons les repas avec les autres bénévoles de l’association. C’est également l’occasion pour nous de sensibiliser nos jeunes à l’importance de ne pas gâcher la nourriture et leur montrer, au passage, la force de la solidarité et du partage ! On éprouve une réelle satisfaction à faire du bien autour de soi, c’est une vraie fierté d’entendre des jeunes dire qu’ils sont heureux d’aider les autres. Nous avons également un projet de collecte de déchets qui verra le jour prochainement ; nous sommes d’ailleurs en recherche d’une association partenaire pour cette opération.  À bon entendeur ! 

NOÉ : Qu’est-ce que tu attends de cette expérience de volontaire en Service civique pour tes projets futurs ? 

Honnêtement, je n’ai pas d’attente particulière, je pense que le volontariat se vit au jour le jour et que mes missions m’apportent plaisir et bonheur à faire le bien autour de moi. À coup sûr, je glanerai les fruits de cette aventure plus tard, mais pour l’heure, je veux profiter de cette mission à 100% dans une motivation intacte pour mener un maximum d’actions avec le FSJU et avec mon mouvement Netzer ! 

 

Propos recueillis par Débora Dahan.

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

MENU
NOÉ