user
Projet associatif

OCCITAN JEWISH PROJECT

Projet
gagnant

Par LAURA LAYANI

18 votes
TOULOUSE

L'UEJF Toulouse est fière de vous présenter son nouveau projet pour l'année 2019, "Occitan Jewish Project".

Bien plus qu'une innovation, une réelle volonté de faire avancer nos communautés.

Le projet en détails

Pendant 2 ans, nous avons créée une association locale appelée «JJET », pour Jeunesse Juive Etudiante de Toulouse, afin de rappeler nos valeurs et nos principes en tant qu’étudiant. À la suite d’un questionnaire ciblé effectué mi-2016, nous avons constaté une volonté profonde de s’affirmer en tant qu’Etudiant Juifs de France. Alors en septembre 2016, nous avons pris la décision de changer de nom mieux répondre aux nouvelles demandes de nos étudiants. Depuis fin 2016, nous nous affirmons en tant qu’UEJF Toulouse. Nous alternons entre projets engagés et moments de retrouvailles, nécessaires aux étudiants de la communauté. Ainsi, l’ensemble des membres ont pu s’épanouir et se sont affirmés au sein de notre Ville. Notre aventure commence à ce moment, et nous sommes fiers de vous présenter nos nouveaux projets pour l’année à venir.

  1. La vie Juive de nos étudiants: Nous souhaitons, d’abord, accentuer la fréquence de nos Shabbats afin de favoriser la venue des étudiants à l’Espace du Judaïsme ; Par ailleurs, en coordination avec le Rabbin Doron NAIM, nous souhaiterons organiser des cours de Torah adaptés à chaque groupe (selon l’âge et le niveau).

Ce projet a déjà commencé lors les fêtes de Souccot.Nous avions organisé un AfterWork sous la souccah de l’Espace Du Judaïsme.

  • Enfin, et dans le but de garder et de créer des liens plus forts, nous avons pensé à organiser des « Tables de Shabbats », soit à l’EDJ, soit chez un étudiant directement, en petit comité et de ne jamais laisser les étudiants seuls pour Shabbat.
  • Nous avons comme objectif de redynamiser la fréquentation des synagogues par nos étudiants. (Projet: « SHABBAT STUDENT TOUR  »).

Le projet précisément ? À chaque shabbat, l’UEJF va changer de synagogues et rejoindre un office différent. Nous allons commencer par l’EDJ, Ohr Torah, et ainsi de suite.

Afin d’attirer les étudiants à ce projet, nous proposerons un kiddouch à chaque office du vendredi soir. Nous avons déjà commencé ce Shabbat Student Tour. Il a « porté ses fruits » notamment dans les « petites » synagogues qui accueillent chaque semaine les mêmes fidèles.

  1. La vie sportive de nos étudiants: Nous avons mis en place une page Facebook de l’UEJF TOULOUSE, où deux à trois parties de foots par semaine étaient organisées par nos membres. Cette année, nous souhaiterions mêler activité sportive et plaisir. Nous organiserons alors des cours de Krav maga et des tournois sportifs.
  1. Notre devoir de mémoire: Cette année, il nous tient à coeur, à l’UEJF Toulouse, de participer à une délégation. Parce qu’il nous tient à coeur de réaliser notre devoir de mémoire, pour ensuite, réaliser un devoir de transmission.
  1. La connexion de Toulouse avec la France entière: Nos étudiants connaissent peu les autres étudiants juifs de France.En étant une section de l’UEJF, nous avons la possibilité d’aller aux conventions nationales de l’UEJF, ainsi organiser des Shabbatots Communautaires Sud-Ouest avec les communautés de Bordeaux et Montpellier.

3 questions du jury

Quel est ton lien avec la communauté juive de France ?

Notre association est en connexion permanente avec notre communauté à Toulouse.
Lors de l’organisation de projets au sein de notre communauté, nous sommes toujours au cœur de l’organisation en apportant notre aide permanente à chaque événement de la Ville.

Nous avons toujours trouvé notre place au sein de notre communauté car nous sommes la relève de demain, et notre communauté est fière de nous.

En échange de notre aide et nos disponibilités, la communauté de Toulouse a toujours su répondre à nos demandes, et nous a toujours soutenue pour nos projets.

Nous sommes en lien avec l’ensemble des associations, et nous pouvons témoigner notre fierté de toujours travailler en parfait accord avec l’ensemble des représentants.

Pour la Tsedaka, par exemple, l’ensemble de notre bureau était présent à chaque réunion d’organisations près de deux mois avant l’événement, et lors de l’évènement nous avons aussi été présents (en tant qu’organisateur et aide).

En quoi ton projet est-il innovant ?

Ce projet n’est pas innovant, mais vital. Il n’est pas innovant, mais sans lui, pas de nouveauté, pas de renouveau, dans notre ville.
Nous devons faire vivre nos étudiants, nous devons continuer à trouver de nouvelles idées pour les inciter à venir partager ses moments avec nous.

Nous sommes, dans chaque événement, dans un objectif premier : ne jamais laisser un étudiant qui a peur de s’approcher ou s’investir à nos côtés.
Toulouse est une ville mais beaucoup d’agglomérations sont à proximités, et des étudiants n’ont jamais pu venir.

Notre objectif : Avoir toujours un spectre plus large et toucher plus de jeunes à chaque évènement.

Toulouse est la 4ème ville de France, elle est aussi terre d’accueil pour les étudiants. Nous comptons chaque année dans notre communauté une dizaine d’étudiants venus d’autres ville pour étudier ici.

L’année commence et les fêtes juives s’enchaînent... À nous d’être présents, de chercher nos étudiants chaque années au sein des différentes écoles. Nous les accompagnons pour les premières fêtes, et nos objectifs avec eux est unique : qu’ils ne se sentent jamais seuls.

Des activités, des Shabbats, des célébrations de fêtes, des week-ends à l’extérieur nous avons besoin de vous pour continuer à être essentiel, au cœur de l’organisation, et commencer à avoir une place au sein du Sud Ouest.

Comment utiliseras-tu prioritairement la dotation financière octroyée si ton projet est gagnant ?

Nous allons commencer par un Shabbat, week-end complet au sein d’une ville comme Bordeaux ou Montpellier.

Nos étudiants attendent et demandent de sortir de leur ville pour connaître de nouveaux étudiants dans le Sud Ouest.

Nous sommes solidaires des communautés qui connaissent des moments difficiles et nous voulons être au cœur de cet élan.

 Il est primordial, par ailleurs, de proposer à nos étudiants de participer à différents séminaires proposés par l’UEJF ou d’autres organismes.
Cette année, et grâce à l’aide financière que nous avons proposé à nos étudiants, nous avons pu faire participer une quinzaine d’étudiants. Nous souhaiterons bien sûr en faire partir d’avantage, pour favoriser les rencontres autant que fortifier les liens entre nos membres.

Notre volonté est aujourd’hui de pouvoir entrainer et dynamiser de façon importante le Sud Ouest. Nous ne sommes plus beaucoup, certes, mais nous nous devons de ne pas laisser mourir nos communautés. Et notre communauté passe également par le reflet qu’ont nos étudiants au sein de la ville.

Laisser un commentaire

1Comment
  • Anne Levy
    Posted at 17:07h, 19 mars

    Super projet qui merite de gagner !!! En tant que sudiste de Montpellier, j’aimerai beaucoup rencontrer d’autres sudistes d’autres villes 👌🏻✨

Projet associatif
OCCITAN JEWISH PROJECT
Par LAURA LAYANI
18 votes
Je m'appelle Laura LAYANI,

Toujours très engagée dans ma communauté à Toulouse, je suis actuellement la présidente de l'UEJF.

Diplômée depuis peu, je viens de rentrer dans la vie active.
Projet gagnant
MENU
NOÉ