user
Projet associatif

Le voyage en Pologne de la Sorbonne : la mémoire pour les jeunes par les jeunes

Par Arthur Klein

40 votes
Cracovie/Auschwitz

Pour replacer la mémoire de la Shoah au centre des discussions étudiantes, l'UEJF Paris 1 souhaite emmener en Pologne des étudiants non juifs de la Sorbonne pour un voyage de mémoire.

Le projet en détails

Au cours de notre vie étudiante, il nous arrive rarement d’évoquer entre camarades de promotion le sujet de la Shoah, d’autant plus que ce sujet est peu abordé à l’Université, que ce soit dans les programmes de cours  ou au sein de la vie étudiante. Malgré tout, étudiants juifs engagés, nous avons constaté que les étudiants restent curieux et nous souhaitons attiser et développer cette curiosité. A ce propos, la différence d’histoires des étudiants quant à la Shoah est un frein à la compréhension, par ceux qui ne l’ont vécu qu’indirectement, d’où l’importance de la transmission.

Aussi, un problème général s’étend dans la société et particulièrement chez les jeunes. D’une part de la banalisation du négationnisme comme vecteur de l’antisémitisme du fait des prêcheurs de haine sur les réseaux sociaux qui rendent les étudiants particulièrement vulnérables à ces discours. Et d’autre part, la rarification de la parole des témoins engendre le risque de faire de notre génération celle de l’oubli.

Pour l’éviter, il est important que des étudiants juifs puissent réaliser auprès de leurs camarades non juifs ce travail de mémoire et de transmission.

Pour cela, l’UEJF Paris 1 propose d’emmener une délégation d’étudiants de l’Université Panthéon Sorbonne en Pologne.

Le programme du voyage consistera, au delà de montrer uniquement les lieux de mort, de faire découvrir la vie passée et actuelle de la communauté juive polonaise. Ainsi, la délégation visitera d’une part les camps d’Auschwitz et d’Auschwitz Birkenau ainsi que le Ghetto de Cracovie, et d’autre part les synagogues, l’ancien quartier juif et les cimetières juifs (ce qui permettra de voir les difficultés engendrées par le choix du Gouvernement Polonais de ne plus assurer l’entretien de ce lieu).

Notre but est aussi de donner une place importante à la parole. Nous souhaitons que les étudiants puissent librement échanger leurs ressentis, leurs a priori et le changement de point de vue après les visites. Enfin, ce sera un moyen de confronter les différences de rapport à la Shoah, les étudiants juifs ayant l’opportunité de raconter leur histoire familiale et personnelle et ainsi la transmettre.

En conclusion, ce voyage pourra sensibiliser des étudiants de notre Université au travail de transmission de la mémoire.

3 questions du jury

Quel est ton lien avec la communauté juive de France ?

A l'heure où la transmission de la mémoire n'est pas majoritairement portée par les étudiants au sein de la communauté juive, il est important que la jeunesse juive prenne ses responsabilités et s'inscrive dans la continuité du travail effectué par les générations précédentes.

En quoi ton projet est-il innovant ?

Ce projet est innovant car il s'agit d'étudiants juifs emmenant leurs camardes de promotion non juifs en Pologne, démarche qui ne va pas forcément de soi.
Cela permettra une meilleure compréhension entre des étudiants ayant des passés différents quant à la Shoah et de faire en sorte que notre génération ne soit pas celle de l'oubli.

Comment utiliseras-tu prioritairement la dotation financière octroyée si ton projet est gagnant ?

Les fonds permettront de faire en sorte que des étudiants puissent partir en Pologne malgré leur situation financière précaire qui ne peut pas leur permettre de payer le prix coûtant.

Laisser un commentaire

Pas de commentaire

Projet associatif
Le voyage en Pologne de la Sorbonne : la mémoire pour les jeunes par les jeunes
Par Arthur Klein
40 votes
Etudiant en master de finance à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et vice président de la section UEJF Paris 1.
MENU
NOÉ