user

Genèse et ambition de NOÉ

La Jeunesse juive de France, en profonde évolution, est le relais essentiel de l’identité juive de France. Elle semble toutefois pâtir d’un manque de considération et peine à se projeter dans l’avenir. Nous sommes à un véritable tournant sociétal.

Le Fonds Social Juif Unifié, qui mène depuis des années de nombreuses actions à destination des ce public, possède une réelle expertise sur cette cible et a engagé une réflexion stratégique de fond avec ses partenaires pour créer des moyens qui correspondent aux envies et aux habitudes de cette génération, en s’appuyant sur trois constats :

  • Un antisémitisme grandissant dans un contexte sociétal difficile ;
  • L’alyah ou l’expatriation de plus en plus fortes et présentes à l’esprit des jeunes ;
  • Le déficit d’engagement d’une génération qui fragilise ainsi la relève des cadres communautaires.

Fort de ces analyses, l’institution a souhaité s’adapter à ces mutations et y répondre avec une vision globale et optimiste afin de faire de la Jeunesse l’une de ses priorités. C’est au travers du programme baptisé NOÉ, lancé au printemps 2015, que le FSJU entend réinvestir les jeunes Juifs de France par le biais d’offres motivantes et adaptées à leurs besoins et aspirations. La volonté première du programme NOÉ est de permettre aux plus jeunes de reconstruire la Communauté juive.

Au cours de ces prochaines années, NOÉ entend :

  • Reconnecter les jeunes à leur identité,
  • Renforcer et moderniser les actions existantes des associations de jeunesse (mouvements de jeunesse, organismes de vacances, associations étudiantes …),
  • Participer à l’émergence de leaders et d’une relève communautaire.

Mené opérationnellement par l’Action Jeunesse du FSJU, sous la responsabilité de Philippe Lévy, et en lien avec ses partenaires,  NOÉ adresse un message fort en démontrant aux jeunes qu’ils ne sont pas abandonnés, mais qu’ils sont bel et bien inscrits dans un destin collectif et qu’ils constituent une priorité pour leurs aînés.

La particularité de NOÉ consiste en son amplitude et sa capacité à fédérer des partenaires qui ont le même souci du plein épanouissement de cette Jeunesse pour devenir une action inter-institutionnelle.

NOÉ est aujourd’hui principalement financé par le Fonds Social Juif Unifié, qui en assure la coordination et mise en œuvre, la Fondation du Judaïsme Français, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, la Fondation Rothschild – Institut Alain de Rothschild et la Sacta-Rachi.

Un programme complet

Accompagner l’émergence de nouveaux projets 

Grâce à la plateforme numérique d’appel à projets noepourlajeunesse.org, NOÉ sert d’accélérateur direct pour les projets conçus par et pour les jeunes adultes. NOÉ est à leurs côtés pour les accompagner en créant un véritable appel d’air pour libérer leurs initiatives, leur permettre d’exprimer leurs potentialités et développer leur créativité.

Promouvoir et soutenir l’engagement 

Parmi les missions de NOÉ, il est essentiel de :

  • Valoriser une nouvelle forme d’engagement et d’actions autour du bénévolat chez les jeunes au sein de la communauté

 

  • Renforcer l’identité juive au travers d’actions citoyennes qui font sens autour de la solidarité (tsedaka), des liens intergénérationnels, inter-religieux, du vivre-ensemble, du tikoun olam (réparation du monde) etc…

Été 2015 : 15 journées d’engagement bénévole ont été organisées pendant les séjours de vacances avec une douzaine d’organisations partenaires et plus de 1500 enfants concernés.

En 2016/2017 : 25 volontaires en Service Civique, véritables ambassadeurs du programme NOÉ, sont déployés sur toute la France, au sein des associations de jeunesse membres et des délégations régionales du FSJU. Ils aident notamment à mettre en place des actions labellisées NOÉ avec des associations caritatives et diverses ONG extra-communautaires. Ils constituent un réseau de leaders chargés d’identifier les jeunes éloignés des structures pour les encourager à participer aux activités courantes qui suscitent de l’engagement.

Favoriser la pratique de l’hébreu

L’apprentissage de l’hébreu est un vecteur puissant de la culture et de l’identité juives. Seulement, la plupart des cours (oulpanim) sont souvent complets, peu accessibles financièrement pour les étudiants, ou n’existent pas dans certaines villes. Dans le cadre d’un partenariat avec l’Organisation Sioniste Mondiale (OSM), le FSJU apporte une aide financière, logistique et pédagogique aux centres de vie juive et organisations de jeunesse qui souhaitent développer ou créer un cours d’hébreu moderne.

 En 2016/2017 : ouverture d’une dizaine de cours d’hébreu (oulpanim) avec les associations de jeunesse. L’objectif est d’accueillir à terme 300 jeunes de 17 à 30 ans, via le renforcement des oulpanim existants ou la création de classes supplémentaires dans les centres communautaires.

Développer le leadership

L’ambition est de donner aux jeunes les moyens d’agir concrètement en leur offrant une place de décideurs, en renforçant le réseau étudiant et celui des jeunes actifs. Des réunions avec des principaux acteurs du monde étudiant ont lieu pour définir les orientations communes. À travers ses relations nourries avec des associations étudiantes de Paris, Lille, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Marseille, Strasbourg… NOÉ a pour objectif de fédérer de nombreuses initiatives et s’imposer comme un partenaire légitime auprès de groupes déjà très organisés.

 Projets 2017-2020 :

  • Partenariat national avec l’UEJF (Union des Étudiants Juifs de France) et de nombreuses associations issues de grandes écoles (HEC Israël, EDHEC Israël …)
  • Relation avec des organisations internationales de jeunes leaders
  • Échanges avec les communautés juives européennes en lien avec l’ECJC, Junction, Yesod…
  • Networking autour de l’entreprenariat et de l’emploi
MENU
NOÉ